Cèrviére

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Viua du velâjo de vers Cèrviére dês l’avâl.

Cèrviére[1][2] [saʁ.ˈviː.ðɪ][Nota 1][2] (Cervières en francês, Cervièra [saʁ.ˈvɛ.ʁɔ][1][2] en occitan) est na comena francêsa et probâblament[Nota 2] arpetana du Forês dedens lo Rouanês historico, que sè trôve dens lo dèpartament de la Lêre en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

Los habitents du velâjo sont apelâs los Cèrviérats [ly saʁ.vi.ˈða][3] et les Cèrviérates [le saʁ.vi.ˈðat].

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [sar.ˈviː.ri] ou ben [saʁ.ˈviː.ʁi].
  2. D’aprés la Vouiquipèdia en occitan et pués la tèsa de Gzaviér Govèrt (p. 318), o est pletout na comena occitana nan pas arpetana (avouéc un patouès fortament occitanisâ) coment deséve Gaston Tualyon dedens son lévro : « Le francoprovençal. Tome premier. Définition et délimitation. Phénomènes remarquables », Vâl d’Aoûta, Musumeci, 2007.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,0  et 1,1(fr) Jian-Èdmê Duforn - « Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire », Mâcon, Protat, 1946, col. 133. Liére en legne.
  2. 2,02,1  et 2,2[PDF](fr) Gzaviér Govèrt - « Problèmes et méthodes en toponymie française. Essais de linguistique historique sur les noms de lieux du Roannais », Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2008, p. 188, 750, 776-777.
  3. (fr) « Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Montbrison et sa Région », Le Cotél, Horvath, 1985, p. 350-353.