Ètievarèlyes

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ètivalèlyes[1]

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


L’égllése Sent-Pierro-a-los-Liems et pués los réstos de les fortificacions du bôrg de vers Ètievarèlyes.

Ètievarèlyes[Nota 1][1][2] [e.tjə.vɒ.ˈʁɛj][Nota 2][3] (Estivareilles en francês, Eitivalelhes[4] [e.tjə.vɒ.ˈʁəj][Nota 3][1][4] en occitan) est na comena francêsa et occitana du Forês, que sè trôve dens lo dèpartament de la Lêre en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

Los habitents du vilâjo sont apelâs le mondo de vers Ètievarèlyes [lə ˈmɔ̃.dy dvez e.tjə.vɒ.ˈʁɛj][Nota 4][3].

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Dens lo temps, s’apelâve Ètivalèlyes [e.ti.va.ˈlɛ.ʎə], [e.ti.va.ˈlɛj] ou ben [e.ti.vɒ.ˈlɛj].
  2. Dens lo temps, prononciêvont probâblament [e.tjə.va.ˈrɛ.ʎə], [e.tjə.va.ˈrɛj] ou ben [e.tjə.vɒ.ˈrɛj].
  3. Prononçont âsse [əj.tji.vɒ.ˈlə.ʎɪj].
  4. Dens lo temps, prononciêvont probâblament [lə ˈmɔ̃.do dvez e.tjə.va.ˈrɛ.ʎə], [lə ˈmɔ̃.do dvez e.tjə.va.ˈrɛj] ou ben [lə ˈmɔ̃.dy dvez e.tjə.vɒ.ˈrɛj].

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,01,1  et 1,2(fr) Jian-Èdmê Duforn - « Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire », Mâcon, Protat, 1946, col. 313-314. Liére en legne.
  2. (fr) « Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Le pays Stéphanois. La Vallée de l’Ondaine », Le Cotél, Horvath, 1985, p. 190-191.
  3. 3,0  et 3,1[PDF](fr) Jian de vers Bonére - « Le patois de Saint-Jean-Soleymieux. Essai de lexique patois-français », 2nda èdicion, Village de Forez, 2005, p. 29 (coment : Etyera ou ben Étyi (l’)) et pués 44.
  4. 4,0  et 4,1[PDF](fr) Joan Ives Ridèl - « Trésor des parlers occitans du Velay oriental et du Sud-Forez », 2018, p. 35 de 93.