Andrèsiô-Botion

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Pâge d’éde sur l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Botion.
Lo Châtél Mârtorèt de vers Andrèsiô qu’est la mêson comena d’ora.

Andrèsiô-Botion[Nota 1][1][2] [ã.dʁe.ˈzjø bu.ˈtsjʊ̃][Nota 2] (Andrézieux-Bouthéon en francês) est na comena francêsa et arpetana du Forês[Nota 3], que sè trôve dens lo dèpartament de la Lêre en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

La comena d’Andrèsiô-Botion vint de la fusion, en 1965, de les vielyes comenes d’Andrèsiô[Nota 4][1][3] et de Botion[1].

Los habitents de la vilèta sont apelâs los Andrèsiens-Botionês [luz ã.dʁe.ˈzjɔ̃ bu.tsju.ˈne] et les Andrèsiènes-Botionêses [ləz ã.dʁe.ˈzjen bu.tsju.ˈneːz][Nota 5][2].

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont étot Andrèsiœ-Botion en grafia sarrâye.
  2. Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [ã.dre.ˈzjo bɔ.ˈtjɔ̃] ou ben [ã.dre.ˈzjø bu.ˈtsjũ].
  3. La borgiê de vers Botion sè trôve parcièlament en Jarês.
  4. Les ôtres vês, s’apelâve Ondrèsiô [ɔ̃.dre.ˈzjo] ou ben [ũ.dre.ˈzjø], qu’ècrivont âssé Ondrèsiœ en grafia sarrâye.
    Diont étot Andrèsi [ã.dʁe.ˈʒi] en ôtros patouès forésiens.
    Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [ã.dre.ˈzi] ou ben [ã.dre.ˈʒi].
  5. Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [luz ã.dre.ˈzjɛ̃ bɔ.tjɔ.ˈne] ou ben [luz ã.dre.ˈzjɔ̃ bu.tsju.ˈne] et [lez ã.dre.ˈzjɛn bɔ.tjɔ.ˈneːz] ou ben [ləz ã.dre.ˈzjen bu.tsju.ˈneːz].

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,01,1  et 1,2(fr) Jian-Èdmê Duforn - « Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire », Mâcon, Protat, 1946, col. 11-12 et pués 100-101. Liére en legne.
  2. 2,0  et 2,1(fr) « Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Le pays Stéphanois. La Vallée de l’Ondaine », Le Cotél, Horvath, 1985, p. 237-241.
  3. [PDF](fr) Lucien Baron - « "Le domaine francoprovençal", Richesse et diversité des patois foréziens », Cahier de village de Forez, 2011, p. 6.