Règ·ion francêsa

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Novèla cârta de les 13 règ·ions, adoptâye lo 17 de dècembro 2014 en dèrriére lèctura per l'Assembllâ nacionâla.

Na règ·ion est, en France, na colèctivitât tèrritoriâla venent de la dècentralisacion, dotâye de la pèrsonalitât juridica et de na libèrtât d'administracion, ensé que na division administrativa du tèrritouèro et des sèrviços dèconcentrâs de l'Ètat. Les règ·ions sont règies per lo titro XII de la Constitucion de 1958 et la quatriéma partia du codo g·ènèrâl de les colèctivitâts tèrritoriâles.

Por partia héretiéres d'ancianes provinces et règ·ions historiques, les règ·ions sont crèâyes sot lor fôrma actuèla dês 1956 et aqueréssont un statut de colèctivitât locâla en 1982, enscrit dens la Constitucion depués 2003. U nombro de vengt-et-sèpt en 2015, els sont u nombro de diéx-et-huét depués lo 1ér de janviér 2016 : trèze règ·ions ou colèctivitâts assimilâyes a de règ·ions en France mètropolitana (dont la Corse, qu'est na colèctivitât tèrritoriâla unica ègzèrcient les compètences de na règ·ion), et cinq règ·ions ultramarenes (que três, Mayota, la Guyana et la Martinica, sont vegnues de colèctivitâts tèrritoriâles uniques ètot). Celes cinq règ·ions ultramarenes bènèficiyont du statut de règ·ion ultrapèrifèrica de l'Union eropèèna.

Les règ·ions, come colèctivitâts, sont dotâyes de doves assembllâs, u contrèro de les ôtres colèctivitâts qu'en possèdont qu'una : na assembllâ dèlibèrante, lo consèly règ·ionâl, et na assembllâ consultativa, lo consèly èconomico, sociâl et environamentâl règ·ionâl, reprèsentatif de les « fôrces vives » de la règ·ion. Lo prèsident du consèly règ·ionâl constitue tant qu'a llui l'ègzècutif de la colèctivitât.

Lo champ d'entèrvencion de les règ·ions est grôs lârjo. Il concèrne spècialament la maneyance des licês et cela des transpôrts déts « règ·ionâls » (Transpôrt èxprèss règ·ionâl), en passant per lo dèvelopament èconomico du tèrritouèro.

La louè portant novèla organisacion tèrritoriâla de la Rèpublica (louè NOTRe) de 2015 at aportâ de changements importants por les règ·ions : suprèssion de la clôse g·ènèrâla de compètence, prècision de les compètences ègzèrciêes, aquisicion d'un statut de « ch·èf de fela » por cèrtênes de celes qu'el partage avouéc los ôtros nivôs de colèctivitât.

Les règ·ions ont viu lor pêds politico, èconomico et simbolico s'acrêtre dens lo payisâjo enstitucionèl francês depués los ans 1990. Ceti mouvement s'est fêt couta a couta avouéc los transfèrements de compètence qu'els ont bènèficiyê de l'Ètat, l'empan nacionâl des èlus règ·ionâls qu'els pôrtont a lor téta et lor recognessence per l'Union eropèèna. Conduisent dês ora un grand nombro de politiques publiques avouéc de ressôrses importantes (na partia de la TVA lor est spècialament vèrsâye), els dèvelopont de modèlos de dèvelopament prôpro et la cultura locâla ègzistanta. Cèrtênes d'entre lor pôvont mémament constituar lo câdro d'èxprèssion d'un renovél règ·ionalisto, ôtonomisto vêr endèpendentisto.