Aller au contenu

Sant-Nesiés (Charluês)

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Cet’articllo est ècrit en arpetan rouanârd / ORB lârge. Le blâson de la vila de Rouana


Pâge d’éde sus l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Sant-Nesiés.
Sant-Nesiés
[sã nzi], [sã nə.ˈzi]

Sant-Nesiés (Charluês)
Le bôrg de Sant-Nesiés.

Gentilyiço Sant-Neserot, Sant-Neserotaen arpetan

Nizois, Nizoiseen francês

Noms ètrangiérs
Nom latin (racena) Sānctus Nīcētĭus
Nom francês Saint-Nizier-sous-Charlieu

[sɛ̃ ni.zje su ʃaʁ.ljø]
Administracion
Règion
culturâla
Drapél de l’Arpetania Arpetania
Règion
historica
Rouanês(dens le Charluês)
Payis Drapél de la France France
Règion Nom de règ·ion ou de colèctivitâ mâl-rèdigiê ou ben absent por nen savêr més cllicâd-ique ou ben por l’outre-mar cllicâd-ique. Per dèfôt, la mapa de g·eolocalisacion est cela de la France mètropolitana.
Dèpartament Lêre
Arrondissement Rouana
Entèrcomunalitât Charluè-Bèrmont Comunôtât
Sendeco
Mandat
Fabris Chenâl
2020-2026
Code postâl 42190
Code comena 42267
Dèmografia
Populacion
municipâla
1 695 hab. (2020 en diminucion de 0,18 % per rapôrt a 2015)
Densitât 132 hab./km2
Geografia
Coordonâs 46° 09′ 14″ bise, 4° 07′ 24″ levant
Hôtior Min. 252 m
Max. 408 m
Supèrficie 12,83 km2
Tipo Comena campagnârda
Unitât urbèna Charluè
(banleya)
Sôl d’atraccion Rouana
(comena de la corona)
Èlèccions
Dèpartamentâles Canton de Charluè
Lègislatives 6éma circonscripcion
Localisacion
Geolocalisacion sus la mapa : Ârvèrgne-Rôno-Ârpes
Vêde dessus la mapa administrativa d’Ârvèrgne-Rôno-Ârpes
Sant-Nesiés
Geolocalisacion sus la mapa : Lêre
Vêde dessus la mapa topografica de Lêre
Sant-Nesiés
Geolocalisacion sus la mapa : France
Vêde dessus la mapa administrativa de France
Sant-Nesiés
Geolocalisacion sus la mapa : France
Vêde dessus la mapa topografica de France
Sant-Nesiés
Lims
Seto Vouèbe st-nizier-sous-charlieu.fr

Sant-Nesiés [sã nzi][N 1] (Saint-Nizier-sous-Charlieu [sɛ̃ ni.zje su ʃaʁ.ljø] en francês) est una comena francêse[V 1] et arpetanna[V 2] du Charluês en Rouanês, que sè trôve dens le dèpartement[V 3] de Lêre[T 1] en règion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

Le velâjo sè trovêt avèrti[V 4] dedens le Liyonês historico.

Les habitents du velâjo s’apèlont les Sant-Neserots [le sã nze.ˈʀo] et les Sant-Neserotes [le sã nze.ˈʀ][N 2].

Geografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Le bôrg de la comena sè trôve lé-avâl[V 5] le pendolin[V 6] d’un torrâl[V 7] — qu’est veriê en mide[V 8] — u bôrd drêt de Sornan[T 2] dedens le Charluês a la bise du Rouanês.

Toponimia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Le nom de la comena vint du latin SĀNCTUS NĪCĒTĬUS (« sant Nesiés »)[N 3],[1],[2].

Cultura locâla et patrimouèno[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Endrêts et monuments[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vêre étot[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdia libros sus Sant-Nesiés.

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Liems de dehôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononçont arriér-més [sã nə.ˈzi] d’aprés les patouesants.
    Le [r] roulâ at étâ remplaciê per le [ʀ] râcllo dens la prononciacion locâla de l’arpetan.
  2. La prononciacion tradicionâla étêt avèrti [le sã nze.ˈro] et [le sã nze.ˈrot].
  3. Sancti Nicecii subtus Carilocum en 1371.
    Sain Nyzier en 1377.
    Sanctus Nicecius subtus Carilocum en 1378.
    Sancti Nicetii prope Carilocum devant 1412.
    Sainct Nizier Soubz Charlieu en 1589.
    Saint-Nizier-sous-Charlieu en 1754, 1789 et u XVIIIémo siècllo.
    Saint-Nizier-de-Tigny u XVIIIémo siècllo.

Noms d’endrêt[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononciê [laːʀ] (la Loire en francês).
  2. Prononciê [sɔʀ.ˈnã] (le Sornin en francês).
  3. Prononciê [kɔ.ˈvã de kɔʀd.ˈli] (le couvent des Cordeliers en francês).
  4. Prononciê [tsɒː.ˈte dy mɔ̃] (le château du Mont en francês).
    Disont étot le châtiô du Mont [tsɒː.ˈtjo dy mɔ̃] d’aprés les patouesants.
  5. Prononciê [tsɒː.ˈte d‿bjo.vaʀ.ˈnaː] (le château de Beauvernay en francês).
    Disont arriér-més le châtiô de Biôvèrnê [tsɒː.ˈtjo d‿bjo.vaʀ.ˈnaː] d’aprés les patouesants.
  6. Prononciê [tsɒː.ˈte d‿ʀɔ̃dz.ˈfaʀ] (le château de Rongefer en francês).
    Disont étot le châtiô de Rongefèrt [tsɒː.ˈtjo d‿ʀɔ̃dz.ˈfaʀ] d’aprés les patouesants.
  7. Prononciê [tsɒː.ˈte d‿ka.ʀe.ˈjɔ̃] (le château de Carillon en francês).
    Disont arriér-més le châtiô de Carelyon [tsɒː.ˈtjo d‿ka.ʀe.ˈjɔ̃] d’aprés les patouesants.
  8. Prononciê [ə.ˈɡliːz d‿la pa.ˈʀœts sã nzi] (l’église paroissiale Saint-Nizier en francês), qu’ècrisont étot « l’eglése de la parœche Sant-Nesiés » en grafia sarrâ.
  9. Prononciê [ma.ˈdœn d‿sã nzi] (la Madone de Saint-Nizier en francês), qu’ècrisont arriér-més « la Madœna de Sant-Nesiés » en grafia sarrâ.

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

— Enfocajon et somèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta rouanârda [jã] ou [jɛ̃] de « lims » mpl.
  2. Varianta rouanârda [de.ˈɔːʀ], [di.ˈjɔːʀ] ou [djɔːʀ] (déhôr en grafia sarrâ) de « defôr » m.
  3. Varianta rouanârda [sa.ˈʀe] (sarrà en grafia sarrâ) de « sarrâye » a f.

— Tèxto[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta rouanârda [fʀã.ˈseːz] de « francêsa » a f.
  2. Varianta rouanârda [aʀp.ˈtãn] de « arpetana » a f.
  3. Varianta rouanârda [de.paʀt.ˈmã] de « dèpartament » m.
  4. « avèrti » [a.vaʀ.ˈti] adv est le mot rouanârd por « los ôtros côps » loc adv.
  5. Varianta rouanârda [l‿ɒ.ˈva] ou [l‿o.ˈva] de « d’avâl » loc adv.
  6. « pendolin » [pã.dɔ.ˈlɛ̃] m est le mot rouanârd por « couta » f, « penta » f, « bârma » f ou « revèrs » m.
  7. « torrâl » [tø.ˈʀo] (tœrrâl en grafia sarrâ) ou [tɔ.ˈʀo] m est le mot rouanârd por « molâr » m ou « suc » m.
  8. « mide » [mid] m est le mot rouanârd por « mié-jorn » m.
  9. « mancâblament » [mã.kɒbl.ˈmã] (mancâblement en grafia sarrâ) adv est le mot rouanârd por « probâblament » adv.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

— Principâles[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononciacion en arpetan rouanârd du pouent « 16. Sent-Denis » de l’ALLy retranscrita d’aprés la nôrma AFE.
  2. (fr) Simona Vôrpâs, Un dialecte francoprovençal. Le vieux parler de Saint-Denis-de-Cabanne (Loire), Liyon, ELAH, 2006, p. 314 [→ tsåté, tsåtyô].
  3. (fr) Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Roanne et son Arrondissement, Le Cotiô, Horvath, 1984, pp. 145-148.

— Toponimiques[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) Jian-Èdmê Duforn, Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire, Mâcon, Protat, 1946, col. 900-901.
  2. (fr) Ana-Marie Vôrpâs, Gllôdo Michiél, Noms de lieux de la Loire et du Rhône. Introduction à la toponymie, Paris, Bonneton, 1997, p. 203.
  3. (fr) Èrnèst Nègro, Toponymie générale de la France. Étymologie de 35.000 noms de lieux. Volume III. Formations dialectales (suite) et françaises. Errata et addenda aux trois volumes, Geneva, Droz, 1998, p. 1600, nô 28205.

— Suplèmentères[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) Gzaviér Govèrt, Problèmes et méthodes en toponymie française. Essais de linguistique historique sur les noms de lieux du Roannais [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2008, pp. 437 [→ *biez = biés] et 330, 479 [→ *oizel = usél].
  2. (fr) Polèta D’Ordelyé, Documents linguistiques de la France (Série francoprovençale). Documents linguistiques du Lyonnais (1225-1425), Paris, CNRS, 1975, pp. 240 [→ Sant Nisies], 391 [→ San(z) Nizez], 462 [→ S. Nises], 545 [→ Sant Nisiez], 582 [→ Sant Nizies] et 599 [→ San Nyzes].