Aller au contenu

Charluè

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.

Chierluè

Çt’articllo est ècrit en arpetan rouanârd / ORB lârge. Le blâson de la vila de Rouana


Charluè
[tsaʀ.ˈjø], [tsaʀ.ˈljy]
[tsar.ˈjø], [tsar.ˈljy]

Charluè
L’abayie Sant-Fortunê de Charluè.
Blâson de Charluè
Blâson

Gentilyiço Charluendin, Charluendinaen arpetan

Charliendin, Charliendineen francês

Noms arpetans
En viely arpetan Chierleu, Chierlieu
Nom arpetan historico Chierluè

[tsjer.ˈjø], [tsir.ˈljy]
Noms ètrangiérs
Nom latin (racena) Cārus lŏcus
Nom francês Charlieu [ʃaʁ.ljø]
Administracion
Règion
culturâla
Drapél de l’Arpetania Arpetania
Règion
historica
Rouanês(dens le Charluês)
Payis Drapél de la France France
Règion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes
Dèpartament Lêre
Arrondissement Rouana
Entèrcomunalitât Charluè-Bèrmont Cumunôtât
(sièta)
Sendeco
Mandat
Brunô Bèrteliér
2020-2026
Code postâl 42190
Code comena 42052
Dèmografia
Populacion
municipâla
3 714 hab. (2020 en ôgmentacion de 0,54 % per rapôrt a 2015)
Densitât 554 hab./km2
Geografia
Coordonâs 46° 09′ 36″ bise, 4° 10′ 21″ levant
Hôtior Min. 268 m
Max. 378 m
Supèrficie 6,7 km2
Tipo Cumena campagnârda
Unitât urbèna Charluè
(vela-centro)
Sôl d’atraccion Rouana
(cumena de la corona)
Èlèccions
Dèpartamentâles Canton de Charluè
(buriô centralisior)
Lègislatives 5éma circonscripcion
Localisacion
Geolocalisacion sus la mapa : Ôvèrgne-Rôno-Ârpes
Vêde dessus la mapa administrativa de Ôvèrgne-Rôno-Ârpes
Charluè
Geolocalisacion sus la mapa : Lêre
Vêde dessus la mapa topografica de Lêre
Charluè
Geolocalisacion sus la mapa : France
Vêde dessus la mapa administrativa de France
Charluè
Geolocalisacion sus la mapa : France
Vêde dessus la mapa topografica de France
Charluè
Lims
Seto Vouèbe ville-charlieu.fr

Charluè[N 1],[V 1] [tsaʀ.ˈjø][N 2] (Charlieu [ʃaʁ.ljø] en francês) est una cumena[V 2] francêse[V 3] et arpetana du Charluês en Rouanês, que sè trôve dens le dèpartement[V 4] de Lêre[T 1] en règion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes. Il est[V 5] le chèf-luè du canton de Charluè.

La velèta sè trovêt avèrti[V 6] dedens le Liyonês historico.

Los habitents de la velèta s’apèlont los Charluendins [lo tsaʀ.jẽ.ˈdã] et les Charluendines [le tsaʀ.jẽ.ˈdiːn][N 3].

Geografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Le bôrg de la cumena sè trôve sus la plana a la bise du bôrd drêt de Sornan[T 2] dedens le Charluês a la bise du Rouanês.

Toponimia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Le nom de la comena vint du latin CĀRUS LŎCUS (« endrêt chier — il vôt dére monastèro agrèâblo »). D’abôrd, il étêt[V 7] le nom du monastèro[N 4].

Pendent le Xémo siècllo, le nom arpetan d’origina — Chierluè [tsjer.ˈjø][1] — at étâ raprochiê u latin CAROLUS d’ont que[V 8] vint le petèt nom[V 9] arpetan Chârlo[N 5].

Cultura locâla et patrimouèno[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Endrêts et monuments[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Hèraldica[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Le blâson de Charluè.

Bessonâjos[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

La velèta de Charluè est bessonên[V 15] avouéc :

Vêre étot[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ libros sus Charluè.

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Liems de dehôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. S’apelêt avèrti Chierluè [tsjer.ˈjø], que prononçant arriér-més [tsir.ˈljy] d’aprés los patouesants.
    Des côps, s’emplèye la fôrma francèyenta — que dêt étre èvitên — Charliœ d’aprés le nom oficièl en francês.
  2. Prononçont étot [tsaʀ.ˈljy] d’aprés los patouesants.
    La prononciacion tradicionâla étêt avèrti [tsar.ˈjø] et [tsar.ˈljy].
    Le [r] roulâ at étâ remplaciê per le [ʀ] râcllo dens la prononciacion locâla de l’arpetan.
  3. Disont arriér-més les Charluendins [le tsaʀ.jã.ˈdɛ̃] et les Charluendines [le tsaʀ.jã.ˈdiːn] en ôtros patouès arpetans.
    La prononciacion tradicionâla étêt avèrti [lo tsar.jẽ.ˈdã] et [le tsar.jẽ.ˈdiːn] ou [le tsar.jã.ˈdɛ̃] et [le tsar.jã.ˈdiːn].
  4. Cariloci en 887.
    Carolilocus en 946.
    Carilocus en 946.
    Carilocensis, Karilocensis en 948.
    Kariloci en 953.
    Carus Locus en 994.
    Carolocum, Carolocensis en 1105.
    Cariloco en 1124.
    Chierleu en 1260-1317.
    Chirliu en 1265-1309.
    Cherlieu en 1378.
    Chierlieu en 1394-1397.
    Charlieu u XIVémo siècllo.
  5. Prononciê [tsaʀl] en patouès locâl.

Noms d’endrêt[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononciê [lɒːʀ] (la Loire en francês).
  2. Prononciê [sɔʀ.ˈnã] (le Sornin en francês).
  3. Prononciê [a.ba.ˈji sã foʀ.tø.ˈne] (l’abbaye Saint-Fortuné en francês).
  4. Prononciê [e.ˈɡliːz sã fə.li.ˈbaʀ] (l’église Saint-Philibert en francês), qu’ècrisont étot « l’églése Sant-Felibèrt » en grafia sarrên.
  5. Prononciê [pte se.mi.ˈnɛːʀ sã dzɔ.ˈdɒːʀ] (le petit séminaire Saint-Gildas en francês).
  6. Prononciê [my.ˈze də la swa.ˈʀi] (le musée de la Soierie en francês), qu’ècrisont arriér-més « le musê de la Sèyerie » en grafia sarrên.
  7. Prononciê [my.ˈze o.pi.ta.ˈli] (le musée Hospitalier en francês).

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

— Enfocajon et somèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta rouanârda [jẽ] de « lims » mpl.
  2. Varianta rouanârda [di.ˈjo] (déhôr en grafia sarrên) de « defôr » m.
  3. Varianta rouanârda [sa.ˈʀẽ] de « sarrâye » a f.

— Tèxto[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta rouanârda [e.vi.ˈtẽ] de « èvitâye » pp f.
  2. Varianta rouanârda [cœ.ˈmɛːn] de « comena » f.
  3. Varianta rouanârda [fʀã.ˈseːz] de « francêsa » a f.
  4. Varianta rouanârda [de.paʀ.tə.ˈmẽ] de « dèpartament » m.
  5. Varianta rouanârda [j‿e] de « o est » loc v.
  6. « avèrti » [a.vaʀ.ˈti] adv est le muet rouanârd por « los ôtros côps » loc adv.
    Varianta rouanârda [mwø] de « mot » m.
  7. Varianta rouanârda [j‿e.ˈtø] de « o ére » loc v.
  8. « d’ont que » [ˈd‿ɔ̃.kə] loc conj est le parlement rouanârd por « de yô que » loc conj.
    Varianta rouanârda [paʀ.lə.ˈmẽ] de « parlament » m.
  9. Varianta rouanârda [pte] de « petiôt » a m.
  10. Varianta rouanârda [sã foʀ.tø.ˈne] de « Sant-Fortunâ » m.
  11. Varianta rouanârda [də lo] de « des » art mpl.
  12. « depués » [di.ˈpø] (dépués en grafia sarrên) prèp est le muet rouanârd por « dês » prèp.
  13. Varianta rouanârda [ˈtẽ.k‿a] (tànt qu’a en grafia sarrên) de « tant qu’a » loc prèp.
  14. Varianta rouanârda [o.pi.ta.ˈli] de « hèpetaliér » a m.
  15. Varianta rouanârda [bə.sɔ.ˈnẽ] de « bessonâye » pp f.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

— Principâles[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononciacion en arpetan rouanârd du pouent « 21. Cotouro » de l’ALLy retranscrita d’aprés la nôrma AFE.
  2. (fr)(frp) Louis Mèrciér, Les Contes de Jean-Pierre. Édition bilingue (francoprovençal-français), Liyon, LivresEMCC, 2011, vol. 1 et 2, p. 113 [→ Tsarieu].
  3. (fr) Gusto a Combi, Dictionnaire du patois de Belleroche (Loire), Dijon, 1994, p. 404 [→ Tsaryeû].
  4. (fr) Domenico Stich, Francoprovençal. Proposition d’une orthographe supra-dialectale standardisée [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2001, p. 547.
  5. (fr) Domenico Stich, Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal, Tonon, Le Carré, 2003, pp. 164 et 396.
  6. (fr) Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Roanne et son Arrondissement, Le Cotiô, Horvath, 1984, pp. 84-119.

— Toponimiques[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) Jian-Èdmê Duforn, Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire, Mâcon, Protat, 1946, col. 169 (liére en legne).
  2. (fr) Èrnèst Nègro, Toponymie générale de la France. Étymologie de 35.000 noms de lieux. Volume Ier. Formations préceltiques, celtiques, romanes, Geneva, Droz, 1990, p. 311, nô 5186 (liére en legne).
  3. (fr) Ana-Marie Vôrpâs, Gllôdo Michiél, Noms de lieux de la Loire et du Rhône. Introduction à la toponymie, Paris, Bonneton, 1997, pp. 7 et 59.

— Suplèmentères[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) Guita Gonona, Documents linguistiques de la France (Série francoprovençale). Documents linguistiques du Forez (1260-1498), Paris, CNRS, 1974, pp. 107 [→ Chierleu], 228 et 231 [→ Chierlieu].