Fuèrs

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


L’égllése Noutra-Dama de vers Fuèrs avouéc tot devant la statua de Michiél Comba.

Fuèrs[1][2][3] [fø][Nota 1][1][4][5][3] (Feurs [føʁ][Nota 2][3] en francês) est na comena francêsa et arpetana du Forês, que sè trôve dens lo dèpartament de la Lêre en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

El ére la vielye capitâla historica du Forês tant qu’en 1441, qu’at balyê son nom a cela règ·ion.

Los habitents de la vilèta sont apelâs los Forésiens [lu fɔ.ðe.ˈzjɛ̃] et les Forésiènes [lə fɔ.ðe.ˈzjɛn][Nota 3][2][5].

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononçont étot [føʁ] en ôtros patouès forésiens.
    Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [fwɛr], [fwɛ] ou ben [før].
  2. O est la prononciacion en francês de payis.
  3. Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [lu fɔ.re.ˈzjɛ̃] et [le fɔ.re.ˈzjɛn] ou ben [lə fɔ.re.ˈzjɛn].

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,0  et 1,1(fr) Jian-Èdmê Duforn - « Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire », Mâcon, Protat, 1946, col. 337-339. Liére en legne.
  2. 2,0  et 2,1(fr) « Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Montbrison et sa Région », Le Cotél, Horvath, 1985, p. 294-314.
  3. 3,03,1  et 3,2(fr) Gzaviér Govèrt - « Problèmes et méthodes en toponymie française. Essais de linguistique historique sur les noms de lieux du Roannais » [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2008, p. 330 et pués 340.
  4. [PDF](fr) Dedens la gazèta « Patois vivant n° 9 », Montbréson, novembro 1981, p. 8 de 16.
  5. 5,0  et 5,1[PDF](fr) Patois vivant - « Parlons patois », Montbréson, Cahier de village de Forez, n° 100, 2011, p. 23 et pués 50.