Marcelyô

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Dêt pas étre prês por Marcelyé.
Viua du bôrg de vers Marcelyô dês lo châtél Sent’Ana.

Marcelyô[Nota 1][1][2][3] [maʁ.si.ˈʎo][Nota 2][1][3] (Marcilly-le-Châtel[Nota 3] en francês) est na comena francêsa et arpetana du Forês, que sè trôve dens lo dèpartament de la Lêre en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

Los habitents du vialâjo sont apelâs los Marcelyouès [lu maʁ.si.ˈʎwɒ] et les Marcelyouèses [le maʁ.si.ˈʎwɒːz][Nota 4][4].

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont étot Marcélyô en grafia sarrâye.
  2. Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [mar.ˈsʎo] ou ben [mar.si.ˈʎo].
  3. Les ôtres vês, s’apelâve Marcilly-le-Pavé.
  4. Ècrivont âssé los Marcélyouès et les Marcélyouèses en grafia sarrâye.
    Les ôtres vês, prononciêvont probâblament [lu mar.ˈsʎwɑ] ou ben [lu mar.si.ˈʎwɒ] et [le mar.ˈsʎwɑːz] ou ben [le mar.si.ˈʎwɒːz].

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,0  et 1,1(fr) Jian-Èdmê Duforn - « Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire », Mâcon, Protat, 1946, col. 533-534. Liére en legne.
  2. (fr) « Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire. Montbrison et sa Région », Le Cotél, Horvath, 1985, p. 208-212.
  3. 3,0  et 3,1(fr) Gzaviér Govèrt - « Problèmes et méthodes en toponymie française. Essais de linguistique historique sur les noms de lieux du Roannais » [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2008, p. 834-835 (coment : Marcilleu).
  4. (fr) Gentilyiço, sus lo seto habitants.fr.