Canton du Valês

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan romand / ORB lârge. Les armôries de la Suisse


Canton du Valês

Blâson de Canton du Valês
Blâson
Drapél
Drapél

Gentilyiço Valêsan, Valêsana
Noms ètrangiérs
Nom francês Canton du Valais
Nom alemand Kanton Wallis
Nom étalien Canton Vallese
Nom roumancho Chantun Vallais
Administracion
Payis Lo drapél de la Suisse Suisse
Entrâ dens la Confèdèracion 1815
ISO 3166-2 CH-VS
Ch·èf-luè Sion
Districts 13[1]
Comenes 126[1]
Ègzécutif Consèly d’Ètat, Conseil d’État, Staatsrat (5 siètes)[2]
Lèg·islatif Grant Consèly, Grand Conseil, Grosser Rat (130 siètes)[3]
Consèly des Ètats 2 siètes[4]
Consèly nacionâl 8 siètes[5]
Dèmografia
Populacion 339 176 hab. (31 de dècembro 2016)
Densitât 65 hab./km2
Rang dèmografico 9émo[6]
Lengoues oficièles francês[Nota 1], alemand
G·eografia
Cordonês 46° 04′ B 7° 36′ L / 46.066666666667, 7.646° 04′ Bise 7° 36′ Levant / 46.066666666667, 7.6
Hôtior Min. Lec Lèman 372 m – Max. Bèca Duforn[7]4 634 m
Supèrficie 522 425 ha = 5 224,25 km2
Rang 3émo[8]
Localisacion
Localisacion de Canton du Valês
Lims
Seto Vouèbe www.vs.ch

Lo canton du Valês (VS – Canton du Valais en francês, Kanton Wallis en alemand et en tuche) est un canton de Suisse, que sè trôve u mié-jorn du payis et pués est crosâ per la valâ du Rôno.

Geografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo canton se trôve diens les Ârpes.

Lo Rôno avouéc son dèltâ u Lèman.

La comba centrâle est traversaye du Rôno. Les ples grantes combes laterales sont: lo Lötschental, la vâl de Viége, la vâl d’Anniviers, la val d’Hèrens et l’Entremont. Quarques cors d’égoua des valâyes laterâles et sot-afluents du Rôno sont: la Bôrna, la Dâla, la Diégzence et la Drance.

Grantes montagnes valêsanes : Bèca Duforn, Grant-Bèca, Dom, Mont Dolent, Grant Combin, Mont Velan, Grant-Rouan.

Sus lo territouèro du Valês se trôvont les ples grants gllaciérs des Ârpes: lo Gllaciér du Rhôno, lo Gllaciér d’Aletsch, lo Gllaciér d’Otemma, lo Gllaciér de Corbassière.

Grants rotes de cols ârpenches travèrsont lo Valês: la rota du Grant-Sent-Bèrnârd et les rotes de la Forclaz et du Simplon. La legne du chemin de fèr entre-mié Geneva et Milan longe lo canton et travèrse près Brega lo tunèl du Simplon.

Histouère[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

La prèsence humèna sur lo tèrritouèro du Valês actuâl remonte u Nèolitico.

Quârques poplos cèltos s’instâlont diens la valâye.

La Rèpublica romèna ocupaye a partir de 58 dev. J.-C. la rè·gion et fonde la vela Octodurus ( Martegné ). Théodoro d’Octoduro est lo premier èvèco du diocèso de Sion. La siéta du diocèse de Sion se trôve dès lo Hiôt moyen âjo a Sion qu’est asse-ben la capitâla du canton du Valês.

Lo re Sigismond de los Burgondos fat construire en 515 lo monastèro de Sent-Môris d’Agôno a Sent-Môris.

Dès 1815 lo Valês est un canton de la Suisse.

Districts[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Comenes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lengoues[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Cultura[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

La Mediatèca de Sion

Èconomia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo Valês at un’agricultura divèrsa avouéc l’èlevâjo et l’inârpa et les cultures de l’hortolâjo et de la vegne, pués l’artisanat et les endustries hidro-èlèctrique et l’èlèctro-mètalurgique.

Diens lo sèctor tèrcièro lo tèrmalismo et lo tourismo avouéc l’arpinismo et lo sport d’hivèrn sont emportants.

Pèrsonalitâts nèssues en Vâles[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vêre avouéc[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Commons-logo.svg

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ libros sus lo canton du Valês.

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • Alain Dubois: La conservation et la valorisation de la mémoire des patois dans le Valais romand. en: Vallesia, 2006, p. 373–411.
  • Michel Desfayes: Noms dialectaux des végétaux du Valais romand. In: Bulletin de la Murithienne, 120, p. 57–111.

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Lo valêsan est asse-ben devesâ mas il at gins de statut oficièl.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,0  et 1,1(fr) [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », dessus Office fédéral de la statistique (viu en 8 de dècembro 2008)
  2. (fr) « Conseil d'État », dessus vs.ch (viu en 11 de dècembro 2008)
  3. (fr) « Grand Conseil », dessus vs.ch (viu en 11 de dècembro 2008)
  4. (fr) « Liste des conseillers aux Etats par canton », dessus parlement.ch (viu en 8 de dècembro 2008)
  5. (fr) « Liste des conseillers nationaux par canton », dessus parlement.ch (viu en 8 de dècembro 2008)
  6. (fr) « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l’état civil et le lieu de naissance, en 2016 », dessus Ofiço fèdèrâl de la statistica.
  7. (fr) [xls] « Les points culminants des cantons suisses », dessus Ofiço fèdèrâl de la statistica (viu en 8 de dècembro 2008)
  8. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », dessus Ofiço fèdèrâl de la statistica (viu lo 26 d’oût 2017)


Lo drapél de la Suisse Los quentons et demi-quentons de la Suisse Lo drapél de la Suisse

Apenzél Rodes-Entèriores* · Apenzél Rodes-Èxtèriores* · Argovia · Bâla-Campagne* · Bâla-Vela*
Bèrna · Ch·afhosa · Fribôrg · Geneva · Gllaris · Gresons · Jura · Lutsèrna · Nôchâthél
Ontrevalde (Nidvalde / Obvalde)* · Ouri · Sant-Jal · Sieviche · Solora · Tessin · Tsoug
Tsurique · Turgovia · Valês · Vôd

* demi-quentons


Cet article a un lien avec l’Arpitanie et les villes et régions qui s’y trouvent. Il s’agit donc d’un article primordial à la Wikipédia. Il est donc nécessaire qu’une traduction soit effectuée au plus vite.