Marie Trolliet

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Marie Trolliet – nom de ploma Mario*** – (nèssua lo 8 de janviér 1831 a Lucens, quenton de Vôd; môrta lo 31 de j·ulyèt 1895 a Vèroça, canton du Valês) est una ècrivena suissèssa du quenton de Vòd et du Valês.

Originère d’una famelye de Bâgne en Valês, vivèt a Bèrlin pués Siérro et a Vèroça en Bâs-Valês.

El’est probâblament la premiére ècrivena du Valês.[1]

Ôvres[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • Un vieux pays : croquis valaisan, 1889
  • Silhouettes romandes
  • Le Génie des Alpes valaisannes
  • Edelweiss
  • Nouvelles silhouettes

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • La tombe de Mario à Vérossaz. Dedens : Gazette du Valais, 1920, no. 78.
  • Gilles Rudaz : Marie Trolliet : Le génie des Alpes valaisannes. Dedens : Revue de Géographie Alpine, 94, 2006, p. 109.
  • Charly Arbellay : Sur les pas de Marie Trolliet : on doit à cette femme écrivain vaudoise la révélation de Vercorin. Dedens : Le Nouvelliste, 1992, no. 64.
  • Lise Marie Terrettaz : Le Monument à Mario***. Dedens : Le Nouvelliste, 3 de jouin 2022.

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Lise Marie Terrettaz : Le Monument à Mario***. Dedens : Le Nouvelliste, 3 de jouin 2022.