Gisèle Pannatier

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Gisèle Pannatier ( n. 1958) est na dialèctologa arpetana de lo quenton du Valês.

Biografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

D’origine de la comena d’Evolênna, ere membro de lo centro de dialèctologia de l’univèrsitât de Nôchâthél.

Ele est prèsidente de la rèdaccion de L’ami du patois et de la Fédération cantonâla des amis du patois du Valês[1] et ere membro de lo groupo d ètude de la toponimia du Valês. At la g·èstion du musé d’Evolênna.[2]

Publicacions[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • Le patois d’Evolène (Valais). Synchronie et diachronie d’un parler francoprovençal vivant, 1995.[3]
  • La commune d’Évolène à l'aube du XXe siècle. (avouéc Janine Barmaz-Chevrier, Joseph Beytrison ), 1994.
  • Richesse et variété des patois autour des Alpes, ( avouec F. Diemoz ) en: Nouvelles du centre d’études francoprovençales René Willien, 45, 2002, p. 5-38.
  • Les patois valaisans, en: G. Pannatier, R.-C. Schule: Les patois du Valais romand, 50 ans (1954-2004), Evolène 2005, p. 67-68.
  • Morphologie verbale du patois d’Evolène, Fribôrg 1988
  • Par-dessus les Alpes: Le Patois, facteur d’identité culturelle, en : Histoire des Alpes, 1999, p. 155-165.
  • A l’école des patois, en: Babylonia 3, 1999, p. 31-34.[4]
  • Qui a parlé du silence de la montagne?, en : Nouvelles du Centre d'études francoprovençales René Willien, 47 (2003), p. 24-26.
  • «A la quête des sources», en : Aux racines du francoprovençal. Actes de la conférence annuelle sur l'activité scientifique du Centre d'etudes francoprovençales, Saint-Nicolas, 20-21 décembre 2003, Aoste, 2004, p. 329-336.
  • La vigne et le vin. La vegne è lo vén. André Lagger, en : Nouvelles du centre d'etudes francoprovençales 53, 2006, p. 101-103.
  • Nouvelles Valaisannes: Evolène, ( Veillée cantonale des patoisants à Evolène ) en : L'ami du patois 2006, P. 40-44.
  • Graphie commune pour les patois valaisans, (avouéc R. Maître ), en : L’ami du Patois 143, 2009, p. 93-103.
  • Fédération dou Francoprovinçal, en : Deman Ensembio, août 2013, p. 1.

Liems de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • Laurent Nicolet: Gisèle Pannatier, l’intellectuelle du patois, en: Le Temps, 18 mars 1998.

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Fédération cantonale valaisanne des amis du patois ( wikivalais )
  2. Lo musé d'Evolênna
  3. Une thèse de doctorat signée par un enfant d’Evolène, 1996 ( centre d'études francoprovençales )
  4. Babylonia ( sbt.ti.ch )