Lo Mèrlo

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Montmèrlo, Le Mèrlo

B down.svg Çl’articllo est ècrit en arpetan dombisto / ORB lârge. Lo blâson de la Domba


Pâge d’éde sus l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Mèrlo.
La mèrie[V 1] pués lo monument ux môrts du Mèrlo.

Lo Mèrlo[N 1] [lɔ ˈmaːr.lo][1],[2],[3],[4] donc ben[V 2] Montmèrlo[N 2] [mõ.ˈmaːr.lə][N 3],[5],[6],[7],[8],[9],[4],[10],[11] (Montmerle-sur-Saône en francês) est na comena francêsa pués[V 3] arpetanna[V 4] de la Domba, que sè trôve dens lo dèpartament de l’En en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes. Fât partia du suer urben de Leyon[V 5].

Los habitents de la velèta s’apèlont niom encognu[V 6],[9].

Patrimouèno[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes pués rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont « Lo Marlö » en CFLL dombista.
    Diont étot Le Mèrlo [lə mɛːrl] donc ben [lə maːrl] en patouès biôjolês.
  2. Ècrivont « Monmarlë » en CFLL dombista.
  3. Prononçont arriér-més [mõ.ˈmɑːr.lo] en patouès bugisto pués [mõ.ˈmɛr.lə] en patouès liyonês.

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. « mèrie » f est lo mot dombisto por « mêson comena » f.
  2. « donc ben » loc conj est lo parlament dombisto por « ou » conj pués « ou ben » loc conj.
  3. « pués » conj est lo mot dombisto por « et » conj pués « et pués » loc conj.
  4. Varianta dombista de « arpetana » a f.
  5. Varianta dombista de « sôl » m.
    Varianta dombista de « Liyon ».
  6. Varianta dombista de « nom » m.
  7. Varianta dombista de « Minimos » mpl.
  8. Varianta dombista de « rèstorâye » pp f.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Prononciacion en arpetan dombisto du pouent « 18. Mognenens » de l’ALLy retranscrita d’aprés la nôrma AFE.
  2. (fr) D’aprés lo tèxto « U marssé a Pon de Vala (Au marché à Pont de Veyle) », sus lo seto faitesdupatois.canalblog.com (viu lo 12 d’avril 2021).
  3. (fr) Ana-Marie Vôrpâs, « Autrefois dans les monts du Beaujolais. Vie et langue d’une communauté rurale. Saint-Just-d’Avray (Rhône) », Sant-Etiève, Action Graphique, 1988, p. 161 [→ u Mèrl].
  4. 4,0  et 4,1(fr) Domenico Stich, « Francoprovençal. Proposition d’une orthographe supra-dialectale standardisée » [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2001, p. 486 pués 948-949 ; 922-923 ; 954 pués 963 ; 970.
  5. (fr) D’aprés lo tèxto « L’autoune a la frema de Keurtavosse (L’automne à la ferme de Curtavoche) », sus lo seto faitesdupatois.canalblog.com (viu lo 12 d’avril 2021).
  6. (fr) Jâque-Mèrquior Velafranche, « Essai de grammaire du patois lyonnais », Bôrg, Imprimerie de J.-M. Villefranche, 1891, p. 197. Liére en legne.
  7. (fr) Tonin Durâforn, « Lexique patois-français du parler de Vaux-en-Bugey (Ain) (1919-1940) », Grenoblo, Institut de phonétique, 1941, p. 147.
  8. (fr) Èdouârd Felipon, « Dictionnaire topographique du département de l’Ain comprenant les noms de lieu anciens et modernes », Paris, Imprimerie nationale, 1911, p. 276-277.
  9. 9,0  et 9,1(fr) « Grande encyclopédie de l’Ain - Histoire des communes de l’Ain. La Dombes », Le Cotél, Horvath, 1983, p. 361-363.
  10. (fr) Domenico Stich, « Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal », Tonon, Le Carré, 2003, p. 170 pués 402.
  11. (fr) Henry Suter, « Montmerle, Montmerle-sur-Saône, Montmerlet », dedens Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sus lo seto henrysuter.ch, 2000-2009 (viu lo 12 d’avril 2021).