Gâra de Venécié

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan dârfénouès / ORB lârge. Lo blâson du Dârfénât


La gâra de Venécié en 2017

La gâra de Venécié est na gâra fèrroviére arpitana[V 1] de la ligne[V 2] depués[V 3] Liyon-Pèrrâche jusqu'a[V 4] Marselye-Sant-Charlo (via Grenoblo), el se trove sur lo territouére de la comuna[V 5] de Venécié, diens[V 6] la mètropola de Liyon, en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

La pèrmiére[V 7] gâra est mise en sèrviço en 1858 por la Compagnie des chemins de fèr du Dârfénât. El serat transfèrâ[V 8] a la Compagnie des chemins de fèr depués Paris jusqu'a Liyon et a la Mèditèrranê (PLM).

El est desservie por los trens de la SNCF (Sociètât Nacionala des Chemins de Fèr francês), de la ligne 01 de la baragne TER Ôvèrgne-Rôno-Ârpes.

Situacion fèrroviére[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

La gâra se trove a 186 métros d'altitude et u pouent kilomètrico PK 7,782 de la ligne depués Liyon-Pèrrâche jusqu'a Marselye-Sant-Charlo (via Grenoblo), entre-mié les gâres de Liyon-Jian-Macé et de Sant-Priét.

Histouère[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Pèrmiéra gâra[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

La gâra de Venécié a étâ uvèrte lo por la Compagnie des chemins de fèr du Dârfénât, quand el uvre sa pèrmiéra seccion de Liyon jusqu'a Brégon-Jaliô de sa concession de Liyon a Grenoblo. Lo , la Compagnie du Dârfénât fusione avouéc la PLM. Mas el devient na veré gâra de la baragne PLM doux ans més târd, car la convencion de fusion est efectiva aprés doux ans d'explouètacion de la ligne.

La gâra étiêt sur la rue Eugène-Marchal (45° 42′ 25″ B, 4° 52′ 59″ L).

En 1911, y'est na gâra de la compagnie PLM, que pôt recevêr et mandar des dépêches privâs[V 9] et qu'est uvèrta ux sèrviços complets de la granda[V 10] et petita vitessa.

En 1920, la compagnie du PLM construit lo dèpôt de Venécié, qu'est na anexa de Vése et de La Mouche a son uvèrture.

Douxiémo gâra[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

En 1992, la ligne D du mètro de Liyon est prolongiê[V 11] jusqu'a Venécié. Un pôlo multimodâl est construit sur lo bèluard Ambroise-Croizat. La gâra est dèplaciê[V 12] 430 mètros més u levant diens cél noviô pôlo[1].

Sèrvices voyagiors[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Reçua[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Céla gâra SNCF at un bâtiment voyagiors avouéc guichêt, uvèrt du delon u dessando et fermâ los jorns de fétes. El est èquipâ[V 13] d'ôtomatos por achetar des titros de transpôrt TÈR[2].

Dèssèrtes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

La gâra est dèssèrvie por des trens TÈR Ôvèrgne-Rôno-Ârpes de la relacion de Liyon-Pèrrâche a Sant-André-lo-Goua, sur la ligne 01 de la baragne TER Ôvèrgne-Rôno-Ârpes. Y pôt y avêr jusqu'a un tren totes les 30 minutes en hora pllena, et y at g·ènèrâlament un tren totes les 1 ou 2 hores en hora crose et pendant la fin de semana[3].

Y at avouéc du trafic de marchandises[4].

Entèrmodâlitât[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Mètrô MLP85 a la gâra de Venécié

Un parking por los vèlos et les vouètures y est amènagiê[5].

Y at avouéc un pôlo d'èchanges des transpôrts en comon liyonês, a l'entorn de la stacion Gâra de Venécié : dèpârt et terminus de la ligne D du mètrô, ligne du tramevé T4 et ligne de bus urbènes (35, 39, 54, 62, 87, 93 et Zi1).

Dèpôt de locomotives[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

En 1920, la compagnie du PLM construit lo dèpôt de Venécié, qu'est na anexa de Vése et de La Mouche a son uvèrture.

Cél dèpôt fêsêt la mantenance des artimbales por la traccion des trens sur l'ètêla liyonêse. Il étiêt en pèrmiér un emportant dèpôt de locomotives a vapor, et pués devient mixto (vapor et diesel) por s'ocupar aprés d'engins diesel, et pués de turbotrens a partir de sèptembo 1972, avouéc l'agrandissament des enfrastructures por entretenir les artimbales ETG et RTG durant 30 ans. Il est dês ora un dèpôt de locomotives et d'ôtomotrices èlèctriques, mas des artimbales Diesel povont y étre entretegnues.

En 2020, lo technicentro de Venécié fêt la mantenance d'ôtomotrices èlèctriques du TÈR Ôvèrgne-Rôno-Ârpes (Z 55500, Z 23500, Z 27500 et Z2), et pués des locomotives èlèctriques et termiques de Fret SNCF et d'Akiem.

Notes et rèfèrences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vocabuléro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta dârfenouèsa [ar.pi.ˈtaː.na] de « arpetana » a f.
  2. Varianta dârfenouèsa [ˈli.ɲi] de « legne » f.
  3. Varianta dârfenouèsa [də.ˈpɥi] de « dês » prèp.
  4. « jusqu’a » [ʒys.ˈk‿a] loc prèp est lo parlament dârfénouês por « tant qu’a » loc prèp.
  5. « comuna » [ko.ˈmy.na] f est lo parlament dârfénouês por « comena » f.
  6. Varianta dârfenouèsa [djɛ̃] de « dens » prèp.
  7. Varianta dârfenouèse [par.ˈmi.ra] de « premiéra » a ord f.
  8. Varianta dârfenouèsa [trɑ̃s.fɛ.ˈro] de « transfèrâye » a f.
  9. Varianta dârfenouèsa [pri.ˈvo] de « privâyes » a f.
  10. Varianta dârfenouèsa [ˈgrɑ̃.da] de « granda » a f.
  11. Varianta dârfenouèsa [pro.lɔ̃.ˈði] de « prolongiêe » a f.
  12. Varianta dârfenouèsa [dɛ.pla.ˈʃi] de « dèplaciêe » a f.
  13. Varianta dârfenouèsa [ɛ.ki.ˈpo] de « èquipâye » a f.

Vêre étot[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Commons-logo.svg

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ libros sus la gâra de Venécié.

Articllos liyês[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]