Larmuise

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Podarcis muralis • Lenzèrd gris, Gremelyèta, Lenzeniére, Lezèrd gris

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Podarcis muralis
Dèscripcion de cel’émâge, tot pariér comentâye ce-aprés

Larmuise (Podarcis muralis)

Cllassement d’aprés ReptileDB
Règno Animalia
Fôrche Chordata
Sot-fôrche Vertebrata
Cllâssa Reptilia
Sot-cllâssa Lepidosauria
Ôrdre Squamata
Sot-ôrdre Sauria
Enfra-ôrdre Scincomorpha
Famelye Lacertidae
Genro Podarcis

Èspèce

Podarcis muralis
(Laurenti, 1768)

Cârro g·eografico

Dèscripcion de cel’émâge, tot pariér comentâye ce-aprés

En rojo sus la mapa

Statut de consèrvacion UECN

( LC )
LC  : Petiôta prèocupacion

Sinonimos

  • Seps muralis Laurenti, 1768
  • Lacertus terrestris Garsault, 1764
  • Lacerta brongniardii Daudin, 1802
  • Lacerta merremia Risso, 1826
  • Lacerta muralis elegans Eimer, 1874
  • Lacerta muralis var. breviceps Boulenger, 1905
  • Lacerta muralis parkeri Mertens, 1926
  • Lacerta muralis colosii Taddei, 1949
  • Lacerta muralis appenninica Taddei, 1949
  • Lacerta muralis var. fusca maculiventris Werner, 1891

La larmuise[N 1],[1],[2],[3] ou ben lo lenzèrd gris[N 2],[2],[4],[5] (Podarcis muralis) est n’èspèce de Lacertilia de la famelye des Lacertidae[6]. Cél petiôt lenzèrd vint d’Eropa continentâla, més justament de les règ·ions étaliènes et balcaniques[7]. Il est lârgement present dedens tôs los payis d’Eropa mèditèrranèèna ou ben vesins, mas pas dessus les iles de Mèditèrranê. Il est étâ fêt rentrar en Amèrica de Bise et pués en Anglletèrra[8].

Lo nom de genro Podarcis vint du grèco ποδάρχις et signifie « ux pieds lèstos », et pués lo nom d’èspèce vint du latin mūrālis[9] que vôt dére « du rampârt, de les muralyes »[10]. Lo nom angllès est Common Wall Lizard (« lenzèrd comon de la muralye »)[11]. En èspagnol s’apèle Lagartija roquera, en catalan Sargantana roquera (ou ben « petiôt lenzèrd de roche »), en étalien Lucertola muraiola et en alemand Mauereidechsen (« lenzèrd de les muralyes »). En Sèrbia (yona de ses tèrres natâles avouéc l’Étalia de Bise), l’apèlont Zidni gušter, et son nom polonès est Jaszczurka murowa (perce que nen rencontront avouéc des côps dedens lo fin mié-jorn de la Pologne).

Il est étot cognu coment la gremelyèta[N 3],[2],[12],[5] en vôdouès, la lenzeniére[2] en doux-três patouès savoyârds et pués lo lezèrd gris[N 4],[13] en vâldoten.

Cel’èspèce de lenzèrd est de luen la més cognua de totes, por la rêson qu’est cela que frèquente l’homo de ples prés, qu’est de sûr la més nombrosa[14], et pués qu’est presenta dessus la quâsi-totalitât du tèrritouèro francês continentâl, a la difèrence de les ôtres èspèces de lenzèrds francês. O est asse-ben la rêson que cél lenzèrd est de tôs celi que recêt lo més de surnoms et de sobrequèts dedens totes les règ·ions de France, noms « que flloront bon los patouès locâls. Son afèccion por la piérra [sèche] et les bôrnes [de noutres muralyes] nen ant fêt avouéc la tarenta de Morètania lo més antropico de noutros lenzèrds »[15].

Vêre avouéc[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes pués rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont « la larmiza », « la larmuza » ou ben « la larmwiza » (la larmuisa en grafia sarrâye) et pués « la larmwizï » en grafia de Confllens.
  2. Ècrivont « le linjê gri » en grafia friborgêse et pués « lo lanzè gre » (lo lenzèrd gres en grafia sarrâye) en grafia vôdouèsa.
  3. Ècrivont « la gremelyetta » en grafia vôdouèsa.
  4. Ècrivont « lo lèizar gri » en grafia du B.R.E.L..

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) Domenico Stich, « Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal », Tonon, Le Carré, 2003, p. 87 et pués 316.
  2. 2,02,12,2  et 2,3(frp) Nicolas Gey, « Los noms de les bétyes en arpitan », Sié, Arpitania, 2015, p. 36.
  3. (fr) Rogiér Virèt, « Dikchonéro Fransé - Savoyâ - Dictionnaire Français - Savoyard » [PDF], 8éma èdicion reviua et ôgmentâye, mârs 2021, p. 1948.
  4. (fr) « Dictionnaire-Dikchenéro. Français-Patois/Patê-Franché », Fribôrg, Société cantonale des patoisans fribourgeois, 2013, p. 625 [→ gri] et pués 740 [→ linjê].
  5. 5,0  et 5,1(fr) Frèderic Dubôf, « Patois vaudois : Dictionnaire », èdicion reviua et complètâye, Ôron-la-Vela, Associacion vôdouèsa des amis du patouès, 2006, p. 121 [→ gremelyetta et gresounâ] et pués 134 [→ lanzè].
  6. Reptarium Reptile Database, viu pendent na mês’a jorn du lim de defôr.
  7. Celes doves pèninsules, enqu’houé sèparâyes per la mar Adriatica, érant mielx conèctâyes a travèrs la plana du Po pendent los temps gllacièros yô que lo nivél de les mars ére brâvament més bâs, vêre : (fr) « Le lézard des murailles », dessus Quel est cet animal?.com, (viu lo 10 de janviér 2021), § 2.
  8. (en) Michelle Douglass, « Non-native wall lizards quickly adapt to cooler climate » [« La larmuise pas originèra s’est vito adaptâ a noutron cllimat més frêd »], dessus BBC Earth.com, (viu lo 10 de janviér 2021).
  9. Dens la grafia conselyêe per (fr) Félix Gaffiot, Dictionnaire illustré latin français, Librairie Hachette, , 1 720 p., p. 1 003.
  10. (fr) « Le lézard des murailles », dessus Quel est cet animal?.com, (viu lo 10 de janviér 2021).
  11. (fr) « le Lézard des murailles », dessus Coronella.free.fr, Hèrpètofôna de France et d’alyor, (viu lo 12 de janviér 2021).
  12. (fr) « Gllossèro des patouès de la Suisse romanda », N’châtél, 1924-2018, vol. VIII, p. 752. Liére en legne : grəməlyèta.
  13. (fr) Èmê Chenâl et Rèmond Vôterin, « Nouveau dictionnaire de patois valdôtain », 2nda èdicion reviua et ôgmentâye, Quârt, Musumeci, 1997, p. 990.
  14. (fr) Vincent Noël, « Le Lézard des murailles, Podarcis muralis (suite) », dessus Tiliqua (viu lo 14 de janviér 2021).
  15. (fr) « Les lézards », dessus Chasse-nature-Occitanie.fr (viu lo 3 de janviér 2020), p. 2, "Le lézard des murailles".