Égouaduit

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Égoueduit, Éoueduit, Aqueduc

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Pâge d’éde sus les ôtres grafies Por l’articllo en grafia de Confllens, vêde Êgedyu.
Lo pont du Gouârd avouéc l’égouaduit romen de Nimes que pâsse a son sonjon.

Un égouaduit[N 1],[V 1],[1],[2] est un’ôvra dèstinâye a l’aduccion d’égoua por la consomacion d’una vela.

Lo tèrmo égouaduit est un empront tardif (XVIémo siècllo) u latin aquae ductus (étot aquaeductus), de aqua (« égoua ») et de ductus (dèrivâ de ducere, « conduire, menar », lui-mémo teriê de duco). Égouaduit at possu dèsignér totes les canalisacions dèstinâyes a conduire les égoues[3], portant cela vielye significacion at disparu, enqu’houé égouaduit dèsigne ren que les ôvres antiques monumentâles en maçonerie et les construccions modèrnes d’engenièrie civila dèstinâyes surtot a alimentar les veles, en égoua.

Vêre avouéc[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont en patouès savoyârd « onn êgedyu » en grafia de Confllens.

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Diont avouéc « un égoueduit » ou ben « un éoueduit » d’aprés los patouès arpetans.
    Des côps, s’emplèye asse-ben lo francèyâjo « un aqueduc ».

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) « Gllossèro des patouès de la Suisse romanda », N’châtél, 1924-2018, vol. I, p. 550. Liére en legne : AQUEDUC, akédūk.
  2. (fr) Rogiér Virèt - « Dikchonéro Fransé - Savoyâ - Dictionnaire Français - Savoyard » [PDF], 7éma èdicion reviua et ôgmentâye, 2019, p. 239.
  3. (fr) Un ègzemplo du viely usâjo du tèrmo égouaduit por un drènâjo de les câves (1689).