Amimôna des bochalèts

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Anemone nemorosa • Boquèt de sèrpent, Coucou bâtârd, Mèrlor, Risolèta

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


L’amimôna des bochalèts[N 1],[1],[2],[3] (Anemone nemorosa ; du grèco anemos : « vent » et pués du latin nemorosus : « des bouescs ») est na planta folyèrua pèrèna que fllorét de forél de la famelye de les renonculacès, du genro de les amimônes.
O est na planta tipica des desot-bouescs comena dedens les zones tempèrâyes et frèches de l’hèmisféro bise (holartico).

El est asse-ben cognua coment lo boquèt de sèrpent[N 2],[4] en savoyârd, lo coucou bâtârd[N 3],[2],[5] (le coucou bâthârd en grafia sarrâye) ou ben lo mèrlor[N 4],[2] en friborgês et pués la risolèta[N 5],[3] en vôdouès.

Dèscripcion[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

L’amimôna des bochalèts fôrme de tapis que pôvont étre sarrâs en desot-bouesc, el est en fllor dês la fin de fevriér tant qu’en avril, des côps tant qu’en en montagne.

Lo rizômo plan, qu’avance sêson aprés sêson, est porpu et cassent, et pués fôrme de tiges drèciêes en l’êr qu’avenjont tant qu’a 25 cm d’hiôt.

Les fôlyes franc dècopâyes, a 3-5 sègments avouéc de coves a pârt des ôtros, entalyês-dentâs sè dèvelopont luen de la tige.
Les folyètes de l’envolucro a cova sont d’una longior pariére a la mêtiêt du limbo, semblâbles a les fôlyes.
Los pieds sont corbos u fin bèc.

Les fllors, qu’ant un diamètre de 3−4 cm, sont blanches, rôses (surtot en-dessus) ou ben porporenes. Sont solètes, avouéc 5 a 9 pètâles ovâles, sen pelèt. Sè cllôsont per temps cru, cen qu’empâre lor polèno.
Los carpéls sont pubèscents, ètalâs, a bèc sen pelèt. Lo bèc est més côrt que la mêtiêt de la longior du carpél.

Los fruits sont un mouél de petiôts aquènos, que contegnont na solèta grana et pués sè chavonont per un bèc côrt.

Cârro et distribucion[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

L’amimôna des bochalèts dedens
lo desot-bouesc.

Trôvont sovent cel’amimôna en grantes tropes dedens los desot-bouescs folyus frès ; prâts et pâquiérs molyês en zones de montagne et sot-montagne, des côps étot a riva du bouesc et pués dedens los jordéls.
Son cârro de rèparticion comprend praticament tota l’Eropa mas el est més râra dens les règ·ions mèditèrranèènes. El est presenta dens quâsi tota la France, quâsi tota l’Eropa ; Asia cuchientenche ; Amèrica borèâla.

Farmacopâ[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Coment totes les ôtres amimônes et pués més en g·ènèral les renonculacès, cela planta est poueson. Des côps, el est empleyêe en farmacopâ (friccions por souegnér los rumatissos), mas la fôt jamés suciér ou ben consomar.

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont « l’amimôna di botsalè » en grafia friborgêse et pués « l’amimona dâi botsalet » en grafia vôdouèsa.
  2. Ècrivont « le bokè de sarpan » en grafia de Confllens.
  3. Ècrivont « le kuku bathâ » en grafia friborgêse.
  4. Ècrivont « le mèrlà » en grafia friborgêse.
  5. Ècrivont « la risoletta » en grafia vôdouèsa.

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) « Gllossèro des patouès de la Suisse romanda », N’châtél, 1924-2018, vol. I, p. 411. Liére en legne : ANÉMONE, amimona.
  2. 2,02,1  et 2,2(fr) « Dictionnaire-Dikchenéro. Français-Patois/Patê-Franché », Fribôrg, Société cantonale des patoisans fribourgeois, 2013, p. 58, 409 [→ amimôna], 450 [→ botsalè], 534 [→ di], 727 et pués 765.
  3. 3,0  et 3,1(fr) Frèderic Dubôf, « Patois vaudois : Dictionnaire », èdicion reviua et complètâye, Ôron-la-Vela, Associacion vôdouèsa des amis du patouès, 2006, p. 19 [→ amimona], 37 [→ botsalet], 65 [→ dâi] et pués 199.
  4. (fr) Rogiér Virèt, « Dikchonéro Fransé - Savoyâ - Dictionnaire Français - Savoyard » [PDF], 7éma èdicion reviua et ôgmentâye, oût 2019, p. 214.
  5. (fr) « Gllossèro des patouès de la Suisse romanda », N’châtél, 1924-2018, vol. IV, p. 368. Liére en legne : COUCOU, kòku.