Salôrro

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Salôvro

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan romand / ORB lârge. Les armôries de la Suisse


Pâge d’éde sur l’homonimia Por los articllos homonimos, vêde Salôrro.
La catèdrâla Sent-Ôrs et Sent-Victor[V 1] de Salôrro a riva de l’Âra.

Salôrro[N 1],[1],[2],[3],[4] [sa.ˈluː.ro][N 2],[2],[3],[4] (Solothurn [ˈzoː.lo.tʊrn] (Acutâde) en alemand, Soledurn [ˈsɔ.lə.dʊːrn][1] ou ben [ˈsɔː.lə.dʊːrn][1] en tuche, Soleure [sɔ.lœʁ] en francês, Soletta [so.ˈlet.ta] en étalien, Soloturn (Acutâde) en roumancho) est na vela et pués na comuna[V 2] suissèssa[V 3] du quenton homonimo[V 4], qu’est lo ch·èf-luè.

Èyent abritâ la siéta de l’ambacsaria[V 5] de France dês 1530 tant qu’a 1792, Salôrro est de cotema apelâye « vela des ambacsiors[V 6] ». La vielye vela dens son ètat de môda[V 7] est étâye bâtia en grant’empartia[V 8] entre-mié 1520 et 1790 et pués montre vêr na variètât de stilos arch·itècturâls difèrents, mas surtot baroco. Il[V 9] est porquè Salôrro est des côps apelâye « la ples[V 10] bèla vela baroca de Suisse »[5].

Les habitents de la vela sont a nom[V 11] les Salorrents [le sa.lo.ˈrɛ̃] et les Salorrentes [le sa.lo.ˈrɛ̃.tə][N 3],[3].

Toponimia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Les noms arpetans de Salôrro vegnont tot drêt du nom cèltico *Salódŭrōn per èvolucion règuliére[4].

Populacion et sociètât[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lengoues[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Cultura locâla et patrimouèno[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Hèraldica[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo blâson de Salôrro.

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont « Chalàrè » en grafia friborgêse, et pués « Salâoro » ou ben « Chalâoro » en grafia vôdouèsa.
    Diont asse-ben Salôvro [sa.ˈlɒː.vru] ou ben [sa.ˈlaː.vru] en patouès broyârd, qu’ècrivont « Salàvrou » en grafia friborgêse.
  2. Prononçont [ʃa.ˈlaː.re] en patouès gruveren et [sa.ˈlaː.ru] en patouès couècho, qu’ècrivont « Salàrou » en grafia friborgêse,
    et pués [sa.ˈloʊ.ro] ou ben [ʃa.ˈloʊ.ro] en patouès vôdouès.
  3. Prononçont [le ʃa.lo.ˈrɛ̃] et [le ʃa.lo.ˈrɛ̃.te] en patouès friborgês.

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta romanda de « Sant-Ôrs et Sant-Vitor » m.
  2. Varianta romanda de « comena » f.
  3. Varianta romanda de « suissa » a f.
  4. Varianta romanda de « canton » m.
    « canton » m est tot pariér empleyê per los patouès genevês, n’châtelês et valêsans.
  5. « ambacsaria » f est la parola romanda por « ambassâda » f.
  6. « ambacsiors » mpl est la parola romanda por « ambassadors » mpl.
  7. « de môda » adv est lo parlament romand por « d’ora » adv.
  8. Varianta romanda de « granta partia » f.
  9. Varianta romanda de « o » pron sujèt netro.
  10. « ples » adv est la parola romanda por « més » adv.
  11. « étre a nom » v est lo parlament romand por « s’apelar » v.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,01,1  et 1,2(de), (fr), (it) Andres Kristol, « Lexikon der schweizerischen Gemeindenamen (LSG). Dictionnaire toponymique des communes suisses (DTS). Dizionario toponomastico dei comuni svizzeri (DTS) », Frauenfeld, Huber, Losena, Payot, 2005, p. 839-840.
  2. 2,0  et 2,1(fr) « Gllossèro des patouès de la Suisse romanda », N’châtél, 1924-2018, vol. IV, p. 105. Liére en legne : clavinarre.
  3. 3,03,1  et 3,2(fr) « Dictionnaire-Dikchenéro. Français-Patois/Patê-Franché », Fribôrg, Société cantonale des patoisans fribourgeois, 2013, p. 342, 474 et pués 475.
  4. 4,04,1  et 4,2(de) Oscar Keller, « Westschweizerisches „Saleure“ und deutsches „Solothurn“ », dedens Jahrbuch für solothurnische Geschichte, vol. 11, 1938, p. 158-175. Liére en legne.
  5. (fr) « La plus belle ville baroque de Suisse », dessus MySwitzerland.com (viu lo 26 de janviér 2019).