Envâsion de l’Ucrèna per la Russia en 2022

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Bombardement de l'hèpetâl por enfants et matèrnitât de Marioupol, 9 de mârs 2022

L’Envâsion de l’Ucrèna per la Russia en 2022 ou ben la guèrra d'Ucrèna ou ben la guèrra russo-ucrènièna de 2022 est una campagne militèra comenciêe lo 24 de fevriér 2022, sur ôrdres de Putin, per l’armâ russa, contre l’Ucrèna.

El sè tint suite a la crise ucrènièna, nèssua du mouvement "Euromaïdane" de 2013-2014, qu'avêt étâ siuvu de la guèrra du Donbass dês 2014. En 2021 una montâ progrèssiva des tensions s'est tenu, d'abôrd per un renfôrcement militèro russo prolongiê, sen prècèdent, ux frontiéres ucrèniènes avouéc la Russie, la Bièlorussie et la Crimèa ratachiêe en 2014 per la Russie, pués, lo 21 de fevriér 2022, per la recognessence per lo prèsident russo de l'endèpendence des rèpubliques populères ôtoprocllamâyes de Donietsk et de Lougansk, doves zones séparatistes de la règion du Donbass, dens l'èst de l'Ukrêna. Aprés una encursion des fôrces armâs russes dens lo Donbass, una ataca gènèrala aèrièna, maritima et tèrrèstra est dècllenchiêe sur l'ensemblo du tèrritouèro ukrênien, lo 24 de fevriér.

A son dècllenchement, ceta ataca militèra est considèrâye coment la més importanta qu'èye cognessua l'Eropa dês la fin de la Seconda Guèrra mondiâla. La Russie est acusâ, spècialament per los Occidentâls — sêt l'Union Eropèena (UE), lo Royômo-Uni, los Ètats-Unis, lo Canadâ, l'Ôstralie — et pués per lo G7, de menar una guèrra d'ataca contre l'Ukrèna, accion condanâ ou dèplorâye per la granta majoritât de la comunôtât entèrnacionâla. Una sèrie sen prècèdent de sanccions èconomiques, culturèles et sportives est a châ pou dèpleyêe contre la fèdèracion de Russie, tandis que plusiors payis, permié que des Ètats membros de l'OTAN et de l'Union Eropèena, apôrtont lor éde a l'Ukrêna atacâye en fornéssent spècialament du matèrièl militèro ofensif et dèfensif, de la nurretera, du matèrièl mèdicâl et d'importantes édes financiéres. En d'avant ux discussions ou nègociacions, lo govèrnement de Vladimir Poutine ègzige l’èliminacion du govèrnement ukrênien, cen qu'il apèle la « dènazificacion » de l'Ukrêna, la dissolucion de son armâ, la netralitât du payis, la recognessence de l'anèccion de la Crimèa et l'endèpendence des doux oblasts du Donbass que los séparatistes ne controlâvont qu'una partia dês 2014.

Les fôrces russes sont en ples acusâyes de nombrox crimos de guèrra, spècialament durant des ataques que visont èxprès les populacions civiles dens les veles encèrcllâyes, et pués de massacros de civilos dens los alentôrns de Kiev, dècuvèrts aprés qu'els en ant levâ lo sièjo por alar édiér lors posicions a a l'èst et u sud, avouéc coment objèctif la conquéta du tot du Donbass et la crèacion d'una continuitât tèrritoriâla tot du long de la couta de la mar d'Azov, tant qu'a la pèninsula de Crimèa ratachiêe per la Russie en 2014.


En Russie, l'envasion est oficièlament apelâye « opèracion militèra spèciâla », sêt en russo специальная военная операция (spetsialnaïa voïennaïa operatsia). Dens lo câdro de la propaganda d'Ètat et du rigorox contrôlo du rècit emposâ a la populacion, l'usâjo de plusiors mots, permié que « envasion », « guèrra », « bombardements de veles » ou « pèrtes civiles », y est ètofâye per la louè et passibla de prêson, tandis que los malyâjos socials sont censurâs, tot coment l'ensemblo des mèdiâs locals que plusiors que sont pas dens la legne du règimo ant dû cllôre. Lo president de Belarus at balyâ lo supôrt a l’attaque russa.[1]

Histouère[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

U comencement de l'envasion lo 24 de fevriér, la campagne militèra du Sud-èst est menâye en doux fronts sèparâs compregnent un front Sud venent de Crimèa et un front Est sèparâ vegnent des règions de Louhansk et du Donbass. Lo 8 d'avril, lo ministèro russo anonce que totes ses tropes et divisions dèpleyêes dens lo sud-èst de l'Ukrêna seront rèunies sot lo comandement et lo contrôlo du gènèral Dvornikov, chargiê des opèracions militères combinâs, y comprês les fôrces dèpleyêes dens los fronts Nord et Nord-èst, afèctâs de novéls sur lo front Sud-èst u comencement du mês d'avril. Lo 17 d'avril, los progrès sur lo front Sud-èst semblont étre empiatâs per les tropes que réstont que continuont de lutar dens la zona endustrièla de Marioupol, refusant los ultimatons de rèdicion des tropes russes a l'entôrn.

Émâges[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo logô de Commons


Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Traduccion de la pâge francêsa de Vouiquipèdia corrèspondenta : https://fr.wikipedia.org/wiki/Invasion_de_l'Ukraine_par_la_Russie_en_2022 Consultâye lo 16 d'Avril a la mié-nuet vengt cinq