Salèvo

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Lo mont Salèvo, u fond, derière lo Lèman et la vela de Geneva; dèssin du XIXièmo siècllo.

Lo Salèvo est na bèca de l’època jurassièna dedens les Prèarpes que se trôve en Savouè-d’Amont, France.

G·eografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Avouéc un’hôtior de 1379 mètros, lo Salèvo bête na viua panoramica sus la vela de Geneva, lo Lèman, lo massis du Jura et asse-ben los Arpes avouéc lo Mont Bllanc. Sia longôr est 21 kilomètros.

Il est situâ dedens lo cârro de la Comunôtât de comenes Ârva et Salèvo.

Stacion de la tèlèfèrica sus lo Salèvo.

La stacion de la tèlèfèrica du Mont Salèvo est sus la comena savoyârda Gàlyârd et près la comena genevèse Vêriér.

Toponimia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo niom « Salèvo » dèrive du latin «salire» et dèsigne na forma topografica que monte sus la plâna.

La moutanya est apelâye, u IVièmo siècllo, « Mons Seleuco » et pués, u XIIièmo siècllo, « Salevus mons ».

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • « Salève » sus lo Dictionnaire historique de la Suisse en legne.
  • Georges-Richard Wipf : « Noms de lieux franco-provençaux. Région Rhône-Alpes, Suisse romande, Val d'Aoste : histoire et étymologie », Chambèri 1982, p. 261.
  • Jean-Jacques Boimond : « Le Salève. Images et anecdotes », 1987.
  • Étienne Joukowsky et Jules Favre « « Monographie géologique et paléontologique du Salève (Haute-Savoie, France) », Geneva 1913.
  • Sylvain Coutterand : « Origines des blocs erratiques du Salève », dedens : Archives des Sciences, vol. 70, 2018, p. 51-56.

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo logô de Commons
Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ sus Salèvo.