Jean-Baptiste Cerlogne

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


l’abbé Cerlogne.

Jian-Baptiste Cerlogne (nessu lo 6 de mârs 1826 a Sent-Nicolas et mort lo 7 d’octobro 1910) est un abbé et pués lo premier poéto et lengouisto arpetan de la Val d’Outa.

Biografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

El at ecrit na grammatica de la Lengoua francoprovençala que considèrâve solament los patouès vâldotens. Pués il est un pionier de la dialèctologia.

Nessu u velâjo Cerlogne prés de Sent-Nicolas, at travalyâ a Marseille, Aoûta, Vâlgresenche, Pontbosèt, Champdeprâts, Grèssonê-Sent-Jian, Barbania, Front, Pessinetto, Cantoira, Corio et a Canale. De 1847 tant qu’en 1849 ére sodârd du royômo de Piemont-Sardègne ux guèrres en Étalia.

Cerlogne disâve du patouès vâldoten – lengoua de minoritât d’Étalia – et de la politica lengouistica u Royômo d’Étalia: « De tout temps ceux-ci se disaient Savoyards et encore aujourd’hui qu’on nous a fait Italiens, les Valdôtains sont appelés et ils s’appellent Savoyards et grâce aussi à leur langue française, sont considérés plutôt comme Français et non-comme Piémontais, et bien moins encore comme Italiens. Oh ! notre langue française à laquelle on fait depuis longtemps la guerre, c’est la langue de nos père. »[1]

En 1963 lo « concour Abbà Cerlogne » , un concours de poésia en patouès vâldoten, est créâ.

Lo Monument de Jian-Baptiste Cerlogne a Sent-Nicolas, 1914.

Ôvres[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • L’Infan prodeuggo (1855) lo premier poéme de la litèratura en patouès de la Val d’Outa
  • La Meènda à Tsésalet (1855)
  • Lo berdzé et lo ramoneur (1857)
  • La bataille di vatse a Vertozan (1858)
  • La Lenga de ma Mére
  • La Pastorala/Le berdzé (1861)[2]
  • La Valdoteina (1862)
  • Poésies en dialecte valdotain (1880)
  • Lo Tsemin de Fer (1886)
  • Ls s-ou et lo dove comère (1887)
  • À do dzovenno epaou (1886)
  • Pastorala di Rèi (1888)
  • Poésies en dialecte valdôtain (1889)
  • Tsanson de Carnaval (1893)
  • Le maçon de Saint-Gra (1893)
  • La vie du petit ramoneur
  • À Sa Majesté la Reine d'Italie
  • Cinquantiémo anniverséro de 48 (1898)
  • Le 22 juillet 1901 à Courmayeur (1901)
  • Dichonéro di patoué valdôtèn (1907)
  • Le patois valdôtain, son origine littéraire et sa graphie (1909)

« La Lenga de ma Mére »[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

« Quan dz’ëro petsou din 1o brë,
Mamma in tsanten dejet parë:
« Në në dessu la pluma,
« In bon repou,
« Mon dzen petsou,
« Fé nëna, druma druma ».

Quan un Non tsëjet de se pot,
Aprë llie dze dijò lo mot :
(in dzeugnen le man). Jeuse...
Jesu, Josè
Vardade‐mè
Cetta nët. Amejeuse.

Lettre ma mamma sayet pà ;
A prèdzé llie m’at insegnà
Sensa gneuna Grammère.
Mè pi grantet,
Dze prédzo adret
La lenga de ma mère.

L’est de coteuma i dzor de vouë,
Qu’atot d’entso su lo papë,
In pout dëre (pachence ! ),
Tan in patoè,
Come in francè,
Le bague qu’in se pense.

In adzeublen et lettre et mot.
Dz’aprouvo d’ecrire mè ettot
Lo patoè de mon pére.
Më ! tot solet,
Pouro vieillet,
Que pourri‐dzò tan fére ? »[3]

Documentacion[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Los tèxtos de Jean-Baptiste Cerlogne sont conservâs u « Musée Cerlogne » a Sent-Nicolas.

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • Marie Lale-Demoz : Cerlogne - sa vie - son oeuvre. 1936.
  • Marc Lengereau : Une figure d’autrefois : l’Abbé Cerlogne poète valdôtain (1826-1910). en : Bulletin mensuel de l’Académie Delphinale, 1974.
  • Paul Cerlogne : Souvenirs du Félibre valdôtain, Abbé Jean-Baptiste Cerlogne par son arrière- neveu Paul Cerlogne. 1975.
  • Lorenza Pescia : Salvioni, Cerlogne e il francoprovenzale della Val d’Aosta. 2010.
  • Henri Armand : La vie et l’œuvre de Jean-Baptiste Celogne, poète montagnard.
  • René Willien : Cerlogne en: Noutre Dzen Patoué, Aoste, Imprimerie ITLA, n.7, 1974.
  • H. Armand, Alexis Bétemps, Pierre Vietti : Le Musée Cerlogne et le Centre d'études francoprovençales René Willien de Saint-Nicolas, Saint-Nicolas, Centre d'études francoprovençales, 1982.
  • G. Zoppelli : La poesia in Valle d'Aosta, Forlì 1987.

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Vie du petit ramoneur, 1895.
  2. Téxto de « La Pastorala/Le berdzé »
  3. centre-etudes-francoprovencales.eu

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]