Coalâ

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Phascolarctos cinereus

B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Pâge d’éde sus l’homonimia Por los articllos qu’ant de titros homofonos, vêde Coalla et Koalla.
Pâge d’éde sus l’homonimia Cél articllo pôrte sus l’èspèce d’ora. Por la famelye (que comprend les èspèces fossiles), vêde Phascolarctidae.
Phascolarctos cinereus
Dèscripcion de cel’émâge, tot pariér comentâye ce-aprés

Coalâ (Phascolarctus cinereus)

Cllassement
Règno Animalia
Fôrche Chordata
Cllâssa Mammalia
Enfra-cllâssa Marsupialia
Ôrdre Diprotodontia
Sot-ôrdre Vombatiformes
Famelye Phascolarctidae
Genro Phascolarctos

Èspèce

Phascolarctos cinereus
(Golfuss, 1817)

Cârro g·eografico

Dèscripcion de cel’émâge, tot pariér comentâye ce-aprés

En rojo sus la mapa

Statut de consèrvacion UECN

( VU )
VU A2b+3bce+4bce : Fêblo

Lo coalâ[1] (Phascolarctos cinereus), apelâ étot lo pèrèsox ôstralien, est n’èspèce de marsupiâl arboricolo hèrbivôro endèmico d’Ôstralia et pués lo solèt reprèsentent adés vif de la famelye des fascolartidès. Lo trôvont dedens les règ·ions coutiéres de l’Ôstralia-Miéjornâla et levantenche, dês Adelayida tant qu’a la partia mié-jorn de la pèninsula du chavon Yorque. Les populacions s’èpatont asse-ben dessus de grôsses distances dedens l’arriér-payis ôstralien (outback), yô que l’humiditât fât prod por lo mantin de bouescs. Los coalâs d’Ôstralia-Miéjornâla furont èxtèrminâs u comencement du XXémo siècllo, mas cél Ètat fèdèrâ est dês adonc étâ repoplâ grâce a de transfèrts du Victoria. Cela bétye ére pas més present ni en Tasmania, ni en Ôstralia-Cuchientenche, mas y est étâ renfatâ[2],[3].

Lo coalâ est ètrêtament liyê a l’ucalipto ou ben lo gomiér, que mege ren que les fôlyes de doux-três èspèces. Los mâcllos pôvont vivre en moyena 15 ans, et les femèles 20 ans.

O est, avouéc lo cangourou, yon des principâls simbolos de l’Ôstralia. Aprés étre étâ chaciê abondament por sa forrura, il est houé surtot menaciê per la fragilitât et pués lo reculo de son biotopo. Réstont muens de 80 000 coalâs vifs a l’abada et cél nombro continue de dècllinar. Los coalâs disparèssont a côsa de les menaces que pêsont sus lor cârro et pués de les vagues de chalor diues u recharfament cllimatico[4]. Ils ant d’ense pèrdu 80 % de lor cârro naturâl[5].

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • (en) A. K. Lee, R. W. Martin, « The Koala. A natural History », New South Wales University, Kensington, 1988.

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo logô de Commons
Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ sus los coalâs.

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. (fr) Domenico Stich, « Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal », Tonon, Le Carré, 2003, p. 428 et pués 450.
  2. (en) « Welcome To Cohunu Koala Park », dessus cohunu.com.au.
  3. (en) Bonorong Wildlife Sanctuary - Discover Tasmania.
  4. (fr) « Australie : Les koalas vont disparaître et il est trop tard pour les sauver », dessus lavoixdunord.fr, (viu lo 19 de mê 2019).
  5. (fr) « En Australie, une femme sauve un koala piégé par les flammes », dessus AFP, .