Besens

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Besing

B down.svg Cél articllo ’l est ècrit en arpetan friborgês / ORB lârge. Les armôries du quenton de Fribôrg


Viuva[V 1] du velâjo et du mothiér Sent-Jâque de Besens.

Besens[N 1],[V 2],[1],[2],[3],[4],[5] [bə.ˈʒɛ̃][N 2],[1],[2] (Acutâde en patês)[V 3] (Bösingen en alemand, Bö̀ö̀sìnge [ˈbœ.sɪ.ŋə][1] en tuche, Basens en francês) ’l est na localitât et pués na comuna[V 4] suissèssa[V 5] du quenton de Fribôrg, que ’l est de lengoua alemanda et tuche et sè trôve dens le district de la Singena.

Devant la 2nda champâye[V 6] alèmanica outre[V 7] les[V 8] XIémo – XIIIémo siècllos, l’endrêt de Besens ére en Arpetania historica[6].

Les habitents du velâjo sont a nom[V 9] encognu.

Geografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Le tèrritèro[V 10] de la comuna at na supèrficie de 14,32 km2 et pués sè trôve a riva drête[V 11] de la Sarena et a riva gôche de la Singena, que ’l est un aflluent de la Sarena.

Patrimouèno[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vêre asse-ben[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Commons-logo.svg

Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ libros sus Besens.

Notes et rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Ècrivont « Bejin » ou « Bèthin » en grafia friborgêse.
    Des côps, s’emplèye la fôrma Besing d’aprés le nom oficièlo en alemand.
  2. Prononçont asse-ben [be.ˈθɛ̃] ou [be.ˈzɛ̃] en ôtros patouès gruverens.

Noms d’endrêt[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta friborgêse [ˈjyː.va] de « viua » f.
  2. Varianta friborgêse [ɔ.fi.ˈʃjɛː.lə, ɔ.fi.ˈθjɛː.lə] de « oficièl » a m.
  3. Varianta friborgêse [a.ky.ˈtaː.de] de « acutâd » 2nda pèrs du pl du pres de l’endic du v « acutar ».
    Varianta friborgêse [pa.ˈtɛː] de « patouès » m.
  4. Varianta friborgêse [kə.ˈmu.na] de « comena » f.
  5. Varianta friborgêse [ʃɥi.ˈʃɛʃ] de « suissa » a f.
  6. « champâye » [tsã.ˈpaːj] f ’l est le mot friborgês por « poussâ » f.
  7. « outre » [uːtr] prèp ’l est le parlament friborgês por « pendent » prèp.
  8. Varianta friborgêse [le] (qu’est prononciê [le.ʒ‿] devant na voyèla) de « los » art mpl.
  9. « éthre a nom » [ˈiː.θr‿a nɔ̃] v ’l est le parlament friborgês por « s’apelar » v.
  10. Varianta friborgêse [tɛ.ri.ˈteː.ro] de « tèrritouèro » m.
  11. Varianta friborgêse [drɛːt] de « drêta » a f.
  12. « mothiér » [mɔ.ˈçi, mɔ.ˈθi] m ’l est le mot friborgês por « égllése » f.
  13. Varianta friborgêse [ʃɛ̃ ˈdzɑː.tje, ʃɛ̃ ˈdzɑː.tʃje] de « Sant-Jâque » m.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,01,1  et 1,2(de), (fr), (it) Andres Kristol, « Lexikon der schweizerischen Gemeindenamen (LSG). Dictionnaire toponymique des communes suisses (DTS). Dizionario toponomastico dei comuni svizzeri (DTS) », Frauenfeld, Huber, Losena, Payot, 2005, p. 174.
  2. 2,0  et 2,1(fr) « Dictionnaire-Dikchenéro. Français-Patois/Patê-Franché », Fribôrg, Société cantonale des patoisans fribourgeois, 2013, pp. 437 [→ Bejin] et pués 440 [→ Bèthin].
  3. (fr) Domenico Stich, « Francoprovençal. Proposition d’une orthographe supra-dialectale standardisée » [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2001, pp. 523, 1603 et 1631 (fôrma corregiê : coment les ôtros noms en -ingōs = frp. -ens dens tués les câs).
  4. (fr) Domenico Stich, « Dictionnaire francoprovençal-français et français-francoprovençal », Tonon, Le Carré, 2003, pp. 162 et 395.
  5. (fr) Henry Suter, « Basens », dedens Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sus le seto henrysuter.ch, 2000-2009 (viu le 6 de mê 2022).
  6. (de), (fr) Charles Knapp (dir.), « Diccionèro geografico de la Suisse », vol.  5 : Soyhières — Tofa (La), Nôchâtél, Victor Attinger, 1902-1910, p. 260 (mapa).