Sant-Jelien

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche
B down.svg Cél articllo est ècrit en arpetan supradialèctâl / ORB lârge. Lo blâson panarpetan


Lo tramway genevês a Sant-Jelien, en 1924.

Sant-JelienSan Zhlyin en grafia de Confllans – en francês oficièlament, dês 1893, Saint-Julien-en-Genevois – est ’na comena et na vela d’la Savouè d’Amont, en France et en Arpetania.

Histouère[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

U Moyen Âjo, lo nom du velâjo ére Posteria - Saint-Julien. Se trôvève dedens la province historique du Genevês.

Lo 21 de jul·yèt 1603, la Trétâ de pèx de Sant-Jelien est un grant èvènement de l’histouère du conflit entre-mié la Savouè et la vela de Geneva.

Près Sant-Jelien sont construits, de 1991 tant qu’en 2008, lo crouèx des ôtorotes francèses A 40 Mâcon-Passy (dirèction du Tunèl du mont Blanc) et A 41 Grenoblo-Geneva et lo poste de douâna franco-suissa de Bardenèx.

Geografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

L’endrêt est situâ a 19 kilomètros de la vela suissessa Geneva, a la frontiére entre-mié la Friance et la Suisse.

Ele est sus la reviére Ère, afluent du l’Arve et sot-afluent du Rôno.

Pèrsonalitâts[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Bibliografia[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • Abel Jacquet, « Saint-Julien-en-Genevois : histoire d'un bourg de province des origines à nos jours », Èneci 1978.

Lims de defôr[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Lo logô de Commons
Wikimedia Commons propôse de documents multimèdiâ sus Sant-Jelien.