Drècié

De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.
Aller à la navigation Aller à la recherche
B down.svg Cel’articllo est ècrit en arpetan biôjolês / ORB lârge. Lo blâson du Biôjolês


Le monument ux môrts et l’égllése Sant-Pierro de Drècié.

Drècié [dre.ˈsi][1],[2],[3] (Dracé en francês) est na comena francêsa et arpetanna[V 1] du Biôjolês, que sè trôve dens le dèpartement[V 2] du Rôno en règ·ion Ôvèrgne-Rôno-Ârpes. Fât partia du suel urben de Liyon[V 3].

Los habitents du velâjo s’apèlont los Drèciérons [lu dre.si.ˈrõ] et les Drèciéronnes[V 4] [le dre.si.ˈrõ.nə][1],[2],[3].

Patrimouèno[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  • l’égllése Sant-Pierro.

Notes pués rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Notes[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

Vocabulèro[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. Varianta biôjolêsa de « arpetana » a f.
  2. Varianta biôjolêsa de « dèpartament » m.
  3. Varianta biôjolêsa de « sôl » m.
  4. Varianta biôjolêsa de « Drèciérones » fpl.

Rèferences[changiér | changiér lo tèxto sôrsa]

  1. 1,0  et 1,1(fr) Milo de Vilyê, « Gognandises et bredineries beaujolaises », Velafranche, Éditions du Cuvier, 1941, p. 95 et 98 [→ Drécironne].
  2. 2,0  et 2,1(fr) « Grande encyclopédie de Lyon et des communes du Rhône. Arrondissement de Villefranche », Le Cotél, Horvath, 1982, p. 250-251.
  3. 3,0  et 3,1(fr) Domenico Stich, « Francoprovençal. Proposition d’une orthographe supra-dialectale standardisée » [PDF], Tèsa de doctorat, Univèrsitât Paris-Sorbona, 2001, p. 970.